Exposition  » I Murales di Orgosolo » Sardaigne

 

La Sardaigne et le peuple sarde ont trouvé dans les  » murales » une forme d »expression très riche, à la fois politique, culturelle et artistique.Ce mouvement est né autour es années 1950. Chaque murales est un concentré de l’histoire ancienne et contemporaine de cette île qui, tout en étant italienne, tiens à souligner, depuis des siècles, son originalité, son indépendance, de liberté et d’autonomie par rapport au  » continent » et contre toute forme d’oppression dont elle a été et dont elle est encore victime.Les premiers « murales » ont été réalisés à San Sperate, aujourd’hui on les trouvent dans plus de 50 villes. Réalisés par des peintres sarde et internationaux très connus, très vite d’autres personnes participent à la réalisation en particulier les enfants des écoles avec l’aide d’artistes locaux. Le  » muralisme devient un mouvement artistique et militant pour l’expression de l’identité sarde et de la lutte contre l’oppression. Le thème politique domine largement les contenus des  » murales » : lutte contre l’impérialisme , en particulier contre l’implantation des bases américaines, les critiques à l’égard du gouvernement italien et des ministres, l’immigration forcée représente un danger de perdition culturel, les guerres mondiales, le mouvement des femmes, les faits internationaux contemporains ( Chili, Pologne, etc….) Mais d’autre sujets ont une place importante : la vie quotidienne des bergers, des paysans, le banditisme, les fêtes. On s’en sert aussi pour indiquer un restaurant, un musée ou annoncer une exposition.Par ces oeuvres très réalistes, j’ai voulu témoigner de l’expression du peuple Sarde dont les « Murales » contribuent à l’affirmation de l’identité culturelle riche en histoire de lutte , du passage de différentes civilisations, riche en souffrance et de créativité. Un photographe dont je n’ai pas conservé son nom et adresse m’a envoyé des photos de » Murales ». Je souhaiterez qu’il me contacte pour le remercier . Je ne manquerais pas de les intégrer dans l’actualité.

 

 

Publicités